Informations
Lancement des plans de développement communaux (PDC) dans cinq communes retenues dans le cadre du PAGLEMOC.

I - Contexte de création de la CADEL

En 2015, aux termes des articles 2 et 5 de la Décision N° 006/06/2016/PDT/UCT, l’Union des Communes du Togo (UCT) a pris sur elle avec l’appui des Cités et  Gouvernements Locaux  Unis  d’Afrique (CGLUA), et de Local Economic Developpement Network of Africa (LEDNA), d’initier la création de la Cellule d’Appui au Développement Economique Local (CADEL). Cette cellule est créée pour promouvoir au Togo un environnement propice au développement économique local (DEL) orientée vers la promotion de l’économie verte.

1.   Présentation

La CADEL, située au sein de l’UCT. Elle est constituée d’une équipe de quatre (04) personnes dont un chargé, un assistant technique, un comptable et d’une assistante administrative.

2.   Objectifs

a.    Objectif global

Renforcer les capacités des communes en vue d’améliorer leur avenir économique et la qualité de vie de toute la population.

b.   Objectifs spécifiques

Mettre les programmes, stratégies et les cadres institutionnels, législatifs et économiques en cohérence avec le processus de la décentralisation et du développement local.

 

Renforcer la capacité des collectivités locales en matière de DEL-ECOLOC sur la base des principes directeurs.

 

Faire des plaidoyers pour le renforcement du tissu économique local, la promotion de l’artisanat des PME/PMI.

 

Faire des plaidoyers sur la relecture des cadres de loi portant (i) code minier, (ii) code des investissements et (iii) code des marchés publics en vue de promouvoir les principes.

 

II - Mission

Amener les acteurs de développement des communes à coopérer pour créer de meilleures conditions pour la croissance économique locale et la création de l’emploi.

 

III - Cibles

Autorités locales, opérateur économiques, les organisations de la société civile (OSC) œuvrant pour le DEL, les PME/PMI, les organisations paysannes (OP), la chambre du commerce et de l’industrie du Togo (CCIT), les chambres de métiers, les Associations des commerçant(es) des marchés urbains, les institutions de microfinance.

 

Aller au haut