Informations
Lancement des plans de développement communaux (PDC) dans cinq communes retenues dans le cadre du PAGLEMOC.

Pagouda

COMMUNE DE PAGOUDA

Pagouda est une ville du Togo, capitale de la préfecture de la Binah.

 

Limites : la Commune de Pagouda est limitée au Nord par les villages d'Asséré et le canton de Boufalé, au Sud par les villages d'Alambourgou et de Kadjanga, à l'Est par la République du Bénin et à l'Ouest par le village de Tchikawa, la plaine de Koukoutè et le village de Tchaprou.

 

Climat : Type tropical avec 2 saisons. Longue saison pluvieuse (Avril- Octobre) et courte saison sèche (Novembre-Mars)

 

Superficie et Population : D'une superficie de 49 Km2 avec 18 quartiers ; la population de Pagouda est estimée à 15 656 habitants et se compose de : Kabyè, Cotokoli, Losso, Ewé, Yorouba et Peulhs.)

 

Langues : Kabyè, Solla, Losso, Cotokoli, Ewé et Français.

 

Religion : Animisme, Christianisme et lslam

 

Education : Pagouda dispose d'un lycée d'enseignement général de 3 collèges d'enseignement général, d'un collège technique, de 4 écoles préscolaires etde4 écoles primaires.

Pagouda doit son nom à un ancêtre descendu de la montagne de SOMDE (canton de Pitikita), pour I ‘exploitation des terres fertiles en contrebas. La morphologie faciale de ce dernier lui valut le surnom de Nokpakoute, nom dont la contraction donne KPAKOUTA devenu Pagouda avec les colons français

Commerce : La commune a deux petits marchés ruraux qui s’animent mardi, jeudi et samedi. Le secteur commercial est dominé par les femmes et caractérisé par la vente de produits agricoles.

 

Agriculture : La population est majoritairement agricole. Les principales cultures sont : igname, maïs, mil, voandzou, riz, haricot, arachide, sorgho, soja, etc.

 

Artisanat : Il est marqué par la vannerie, tissage, confection de claies à partir des feuilles de palmiers à huile et la sculpture (manches de daba, statuettes …)

 

Culture et loisirs : La commune de Pagouda dispose d'une bibliothèque de lecture publique, d'un centre d'animation culturelle (BLP/CI-AC) et d'une Maison des Jeunes et de la Culture avec pistes de danses et scènes de spectacles. Le jeune Kabyè de Pagouda de 15 à 18 ans appelé " EWASR"' devient 'EFALOU" à 19 ans et ATAMTOU" I ‘année suivante ; C’est la période où il doit prouver ses capacités de résistance, de courage, d'adresse parla danse rituelle annuelle, "Kamou-Hiling". Au cours de cette démonstration de bravoure, chacun applique au moins trois coups de chicotte à I ‘adversaire qui se protège avec un bouclier appelé "KPANTI". Cette chicotte est une racine très flexible d'un arbuste appelé "HlLlKADJA". Cette formation spartiate du jeune le rend apte à défendre sa contrée en cas d'attaque, dans les combats corps à corps, lorsque les munitions manquent. Elle a lieu la première semaine du mois de novembre.

 

Tourisme – Hôtellerie : ll existe à Pagouda des forêts sacrées, des forêts galeries, des forêts artificielles, et des forêts classées

Pagouda est jumelé avec la Commune française de RENAISON et la Communauté de Communes des côtes ROUANAISE De nombreux séjours d'échanges en France comme au Togo a été organisés afin d'améliorer les connaissances de chacun des partenaires Des projets environnementaux et d'éducation des jeunes ont été initiés 'Pagouda entretient également des relations de bon voisinage tant sur le plan culturel que sportif avec les villes de OUAKE, NATITINGOU et DJOUGOU en République du Bénin.

Commune de Pagouda

 

Latitude: 9.743190

Longitude :  1.322006

Aller au haut