Informations
Lancement des plans de développement communaux (PDC) dans cinq communes retenues dans le cadre du PAGLEMOC.

Bassar

COMMUNE DE BASSAR

Bassar est une ville du Togo. Bassar est le chef-lieu de la préfecture de Bassar. Elle se situe dans la région de la Kara et compte 64 888 habitants en 2006

 

Limites: La commune de Bassar est entourée par un relief montagneux. Le plus haut sommet est le mont Barba Bassar au pied duquel se trouve la ville.

 

Climat: La commune jouit d'un climat tropical marqué par deux saisons ; une saison sèche de Novembre à Mars et une saison pluvieuse d'avril à Octobre

 

Superficie et Population: Bassar couvre une superficie de 83 km'. La population de Bassar est estimée à 37 422 habitants. Elle est cosmopolite et comprend : les autochtones Bassar (les plus nombreux), les Kabyè, Lamba, Kotokoli, Peuhl, Haousa, Yourouba, Moba et Mossi.

 

Langues: Bassar, Konkomba, Kotokoli et le Français.

 

Religion : Animisme, Christianisme et lslam.

 

Education : Bassar compte 24 écoles primaires, 4 Côlleg.es d'enseignement général dont 1 collège technique; 2 lycées d'enseignement général public, 1 lycée privé et 1 lycée technique

Selon la tradition orale, Bassar aurait été fondée vers 1700 par le Roi DJINTIDJA 1er. A l'arrivée des Allemands, entre 1892 et 1897. Bassar a été érigée en station militaire dans la perspective de la conquête et de la pacification des populations Bassar, Konkomba, Dagomba, Tchokossi et autres. Avec la colonisation française, Bassar a d'abord été une commune de moyen exercice.

Commerce: La commune de Bassar abrite l’un des plus grands marchés de la région de la Kara. Les commerçants viennent de toutes les préfectures du pays et même des pays voisins pour le négoce. Sur la place du marché on peut trouver des ignames, du manioc, des causettes, du mais, du mil, du sorgho, de I ‘arachide, du niébé, du haricot, du voandzou, du soja, des volailles, des caprins, des porcins ... Le marché de Bassar s'anime tous les samedis

 

Agriculture: L’agriculture constitue l'activité principale de la population. Les principales cultures sont : igname, maïs, sorgho, niébé et arachide.

 

Artisanat: Bien que non localisés sur le territoire de la commune, les hauts fourneaux millénaires de Nangbéni et de Bangeli, la poterie de Langonde-Mondé et Djimbiri constituent des activités économiques évocatrice de la ville. La cordonnerie est assez développée dans la commune.

 

Transport: Le transport urbain est assuré par des motos-taxis.

 

Vie sociale: L'action sociale est assurée par le service des affaires sociales, appuyé par les ONG : ADETA, AVELS, COMINTES et FADI

 

Culture et loisirs: La ville de Bassar dispose d'un centre culturel pour des soirées récréatives, d'une bibliothèque publique et d'un stade municipal. D'pontr est la fête traditionnelle de Bassar.

 

Tourisme - Hôtellerie: La commune de Bassar regorge d'énormes potentialités touristiques : outre les sites de ces fonderies millénaires précitées, il existe une énorme variété de richesses culturelles immatérielles - danse des jeunes filles vierges, la danse des chasseurs et surtout la danse du feu appelée T’BOOL qui est reconnue et inscrite aux patrimoines culturel mondial par I'UNESCO. Le vestibule du chef canton, le marché des ignames constituent également des hauts lieux touristiques

 

La commune de Bassar est jumelée à la commune de Chaurey (Deux-Sèvres en France) depuis 1998.

Commune de BASSAR

B.P. 77

Tél. ( 228) 26 63 00 23 I 90 12 40 26,

Fax: ( 228) 26 63 02 41

Latitude : 9.260966

Longitude : 0.779385

Aller au haut